in , ,

Wembley is red, l’analyse de julien de cette finale de FA Cup

Et une FA Cup dans la poche, Arsenal termine la saison en grande pompe en chassant Chelsea d’un territoire que les gunners connaissent très bien, Wembley.

Nous abordions cette rencontre dans une étiquette qui était loin d’être celle de favori. Privé de Koscielny, suspendu ainsi que de Gabriel et Mustafi, blessé, dire que notre défense était décimée n’était qu’un doux euphémisme. Il n’avait pas démarré une seule rencontre officielle, mais c’est bel et bien Mertesacker qui fut titularisé, arborant le brassard de capitaine. C’était d’ailleurs la 1ere fois depuis 2014 que nous avions notre capitaine officiel qui débutait une rencontre. BFG démarre donc, entouré du jeune Holding et du bon vieux Nacho. Dans les cages, les rumeurs parues la veille se confirment : Ospina démarre le match. Au milieu, la paire Ramsey est choisie. Sur les ailes , Bellerin à droite, The Ox, retapé juste à temps pour la finale, côté gauche. Özil et Alexis sont enfin alignés en position offensive , soutenant un Welbz aligné en tant qu’avant-centre.


On a pas le temps de prendre la température qu’un Chilien, toujours aussi magnifique , ouvre le score. Premier coup de canon victorieux dans un Wembley survolté: Aaron Ramsey était hors-jeu et une faute de main aurait pu être sifflé, il faut le reconnaître. Mais qu’importe , pour une fois que Monsieur Taylor est de notre côté … Özil puis Ramsey manquent de faire le break, mais Cahill et le poteau retardent l’échéance.

Diego Costa et les siens tentent de réagir , mais ne parviennent pas à trouver la faille dans cette première période. Un ultime coup franc de Marcos Alonso ne trouve pas le cadre, et est sifflée la mi-temps. Les Gunners mènent 1-0. Au retour des vestiaires, pas grand chose à se mettre sous la dent. Une frappe de Kanté est paisiblement stoppée par Ospina. Notre Hector Speedy Gonzalez Bellerin manque d’offrir le Saint Graal peu après l’heure de jeu: sur une folle course, le petit Espagnol ne parvient hélas pas à ajuster sa frappe. À la 68e, l’incroyable se produit. Une chose que nous n’aurions jamais imaginé même dans les rêves les plus fous: Victor Moses est prié d’aller prendre sa douche avant tout le monde: carton rouge pour avoir confondu plongée sous-marine et Football.

On se dit que tout est joué, mais à un 1/4 h de la fin , celui qu’on aime insulter mais dont on ne peut contester le talent , égalise. 1-1 par Diego Costa. Réaction directe de Wenger : Welbeck sort, remplacé par un Olivier Giroud souvent décisif dans un rôle de joker cette saison…

Et l’attaquant français confirme la tendance puisque sur son 1er ballon, il trouve la tête de Ramsey, ce dernier expulsant le ballon aux fonds des filets. Courtois se retourne une deuxième fois, 2-1 pour les Gunners. Une frappe émanant de Özil fracassera une dernière fois le poteau de Chelsea, mais le score ne changera plus. Chelsea ne réalise pas le doublé, Arsenal écrit l’histoire, malgré une saison des plus compliquées. 7eme Coupe d’Angleterre pour Tonton Arsène, la 13e pour le club, records.

What do you think?

75 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

2 Pings & Trackbacks

  1. Pingback:

  2. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

transferts arsenal rumeurs

Les ragots du jour, Alexis (encore), Bellerin s’en va, Henry qui?

Moussa Dembele pourrait renforcer l' attaque

Dembele, Aguëro ou Belotti? Renforcer l’attaque pour la saison à venir