in ,

WBA 1 – 1 Arsenal – Un nul de nouvelle année pour les Canonniers !

Alexis WBA Arsenal

Par #Xam

Bonjour bonsoir les Gooners,

Pour ce dernier match de l’année 2017, pour le record de Wenger en termes de nombre de matchs coachés en Premier League (811ème match), Arsenal a concédé le match nul face à WBA sur le score de 1 à 1. Il a fallu attendre le dernier quart-d‘heure de cette rencontre physique mais pauvre en occasions pour voir des buts. Arsenal prend l’avantage puis se fait littéralement voler par l’arbitre de la rencontre à cause d’un pénalty sifflé, complètement injustifié voir injustifiable. Cette année 2017 se clôture bien mal pour les Canonniers se positionnent à la 5ème place au classement.

Infos / Stats of Ze Game

Stats match WBA Arsenal

Stats match West Bromwich Arsenal

La compo WBA V Arsenal

Côté compo, tonton a dû laisser sur le flanc Özil à la suite d’un souci au genou. Pour le reste, Wenger rempile sur son 3-4-3. Iwobi prend la place de l’allemand dans le XI de départ.

Compos WBA - Arsenal

West Bromwich Arsenal

Le résumé WBA v Arsenal

Arsenal ne trouve pas les clés face à WBA

J’annonce la couleur de suite, ce résumé ne va pas être bien long. Pourquoi ? Simplement, parce que les occasions sont rares dans cette rencontre, les débats sont physiques, hachés. Les Gunners jouent plutôt bien mais n’arrivent pas à concrétiser leurs dernières passes. Pour les Baggies, les joueurs tentent de bien défendre, regroupés et retranchés dans leur moitié de terrain.

Le premier tir de la rencontre est pour Lacazette à la 9ème à la suite d’une bonne combinaison avec Bellerin. Le français récupère le cuir puis frappe mais sa tentative est contrée.

Iwobi tente sa chance à son tour à la 16ème après un échange avec Alexis aux abords de la surface. Le nigérian percute, feinte, se décale puis fait péter un oiseau mort dans les gradins d’en face.

La première grosse occasion pour les Canonniers intervient seulement à la 31ème ! Après une longue conservation, Iwobi récupère le cuir puis frappe fort mais Forster intervient.

Arsenal ouvre la marque puis se fait voler par WBA

Les débats sont un peu plus équilibrés en ce début de seconde période. Les Baggies jouent plus haut et gênent les transmissions des Canonniers. Les relances des défenseurs londoniens sont à la limite de la correctionnelle.

La première occasion de ce second acte est pour Lacazette à la 58ème. Le cuir circule devant la surface des hommes de Pardew. Le français réalise un une-deux avec Iwobi dans la surface. L’attaquant tente sa chance d’une frappe ras de terre, Foster intervient parfaitement et repousse le cuir avec le pied. Le français a une nouvelle l’opportunité de se distinguer à la 62ème mais sa tentative passe hors-cadre.

Le siège s’installe aux abords de la surface de WBA. Les tentatives s’enchaînent entre Wilshere, Xhaka et Alexis. Mais, les Canonniers n’arrivent décidément pas à percer la défense des Baggies.

78ème, c’est au tour de WBA de s’illustrer. Jay Rodriguez percute au milieu de terrain et a de l’espace pour avancer. L’attaquant n’est pas pris par ses adversaires qui lui laissent le loisir de frapper. Cech est sur la trajectoire du cuir.

83ème, Arsenal ouvre enfin la marque ! Alexis percute sur son côté, repique dans l’axe puis tente une frappe enroulée. Celle-ci est déviée par McClean et trompe Foster, 1-0 pour les Gunners.

88ème, viol collectif orchestré par Mike Dean en personne. Le petit Leslie (Mike Dean Leslie) est le chef du gang bang qui s’est organisée dans une cave mal isolée d’une ruelle sombre de West Bromwich. On rappelle la nature des faits : Gibbs percute sur son côté, introduit la surface et centre. Le cuir touche le bras de Chambers. Son bras est collé à son torse.

Le violeur en chef de la bande, sans l’ombre d’un doute, siffle pénalty. Les Gunners s’insurgent, Wenger peste sur sa ligne de touche. Bref, le viol est en marche, on ne peut plus retenir la bête terrée au fond du cœur du petit Leslie.

Forcément, on connaît déjà la musique puisque Cech n’arrête jamais un pénalty. C’est Jay Rodriguez, à la 89ème, qui le transforme. 1-1.

Le match en restera là, petit goût amer dans la bouche en ce réveillon de fête de fin d’année. Les Gunners repartent avec 1 point de WBA à la suite d’une performance insipide et sans saveur. Ce qui est sûr, c’est que le champagne, les vins blancs et rouges que j’ai picolés hier soir avaient bien meilleur goût.

L’analyse WBA v Arsenal

Des statistiques de match assez équilibrées

Au delà de la possession et du nombre de passes effectuées qui sont sans conteste pour Arsenal (65% de possession et 647 passes), les statistiques de la rencontre sont finalement assez équilibrées.

En effet, sur le plan offensif Arsenal a frappé 15 fois aux buts contre 14 pour WBA (4 frappes cadrées contre 3). On compte également 18 dribbles pour WBA contre 19 pour les Gunners.

Pour ce qui est du plan défensif, c’est aussi du kif-kif bourriquot. 24 tacles tentés pour WBA contre 20 pour les Canonniers, 12 interceptions contre 8, 31 dégagements contre 23, 18 duels aériens contre 10.

En termes de pertes de balle, c’est aussi du 50/50 puisque les deux équipes ont perdu 21 et 20 ballons.

Stats match Watford v Arsenal (whoscored)

Stat match West Bromwich Arsenal

Il y a un souci Lacazette ?

C’est le 6ème match d’affilé que le français n’enfile plus de but. Pour autant, lors de ces dernières rencontres, il a réalisé deux passes décisives. Alors, il est où le problème avec Alexandre ?

Plusieurs choses s’accumulent. Tout d’abord, il y a l’accumulation de rencontres. C’est la première saison du français en Angleterre et forcément le rythme n’est pas le même qu’en Ligue 1. De plus, le système de jeu des Canonniers n’est pas du tout adapté à celui de Lacazette. Quand Özil n’est pas présent, notamment sur cette rencontre face à WBA, les Gunners ont du mal à trouver leur pointe.

Enfin, on peut également retourner le sujet, c’est à dire que Lacazette a lui aussi du mal à trouver sur le terrain. Pour autant, il arrive souvent à bien distribuer dos à la défense. Mais, cela ne lui correspond pas et l’adaptation s’avère difficile. Oui, ce n’est pas le même profil que notre Gigi national !

Nous terminons ce résumé / analyse en vous souhaitant une très belle année, nos meilleurs vœux de la part de toute l’équipe d’Arsenal-fc.fr. Santé, bonheur, joie et succès pour 2018 ! COYG.

What do you think?

72 points
Upvote Downvote

Total votes: 3

Upvotes: 3

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Crystal Palace v Arsenal les buts

Crystal Palace v Arsenal, les buts et le résumé du match

Arsenal vs Chelsea: les notes des joueurs