in ,

Watford 2 – 1 Arsenal – Fade et insipide comme un bol de soupe Liebig

Watford V Arsenal

Par #Thom  & #Xam

Bonjour bonsoir les Gooners,

MAJ, Les highlights du match

Pour cette 8ème journée de Premier League, Arsenal avait la possibilité de passer devant Chelsea et recoller à 1 point de la 3ème place, détenue par Tottensh#t. Les Gunners se rendaient au Vicarage Road afin d’affronter Watford. Malheureusement (je rajouterai presque habituellement) les hommes de Wenger n’en ont pas profité puisqu’ils ont lamentablement failli en perdant 2 à 1. Alors qu’ils menaient, les Gunners se sont laissés aller…et se sont fait ramassés. Voici la chronique d’un nouvel échec…

Infos / Stats of Ze Game

Infographic Watford v Arsenal

La compo Watford V Arsenal

Côté compo, tonton doit faire sans Ramsey et Alexis. L’alsacien postionne Welbeck et Iwobi derrière Lacazette. Elneny est titulaire aux côtés de Xhaka. La charnière défensive est composée de Monreal, Mertesaker et Koscielny avec Kolasinac et Bellerin sur les flancs. Un gros “mouais” sur le plan offensif quand même…

Watford XI v Arsenal XI
Le saviez-vous ?
  • Il a fallu 23 putain de minutes pour pouvoir voir un tir dans le match…
  • Arsenal a concédé 11 pénaltys depuis le début de la saison… 4 de plus que toutes autres équipes du Royaume.
  • 35 c’est le nombre de buts marqués de la tête par les Gunners, un record pour la Premier League depuis Aout 2015. Utopie
  • Pas une victoire sur les 4 premiers matchs à l’extérieur, une grande première pour Arsène Wenger depuis ses débuts aux commandes du club.
  • Arsenal n’a pas réussi à gagner une de leurs 4 premiers matchs de PL de la saison sous Arsène Wenger pour la première fois.
  • Cap’tain Per Mertesacker a mis 532 jours pour faire son grand retour en PL et le BFG a mis 1400 jours pour remarquer un but sous la tunique rouge et blanche.
  • Troy Deeney a un super score de 10/11 sur la séance de tirs au buts quant à Cech c’est le désert total avec ZÉRO sauvetage sur DOUZE.
  • Watford a gagné son premier back-to-back contre Arsenal depuis la saison 1987-88. De plus sur le même score : 2 buts à 1.
  • En faisant son apparition à le 63ème, Mesut Özil a mis seulement 3 minutes pour créer la première occasion des Gunners amorphe en seconde période.
  • Arsenal à l’extérieur cette saison en PL : 3 défaites (Stoke – Liverpool – Watford) et 1 nul (Chelsea).

BFG = Big Fuckin’ German

Le résumé Watford v Arsenal

Arsenal ne force pas son talent mais ouvre la marque

Qu’on se le dise, cette première période fut ennuyeuse. Les Canonniers se sont cherchés durant tout le premier acte. Clairement, ce sont les hommes de Silva qui sont les plus motivés sur le terrain, ils montrent plus d’envie que leurs adversaires du jour.

Les Gunners ont eu quelques occassions durant les 30 premières minutes, mais franchement, pas besoin d’en faire un résumé car il n’y a vraiment pas grand chose à se mettre sous la dent. Gomes a pas eu trop chaud à ses petites mouffles si vous voyez ce que je veux dire. Les hommes de Wenger poussent mais se trouvent face à une équipe des Hornets plutôt en jambe et organisée, limite dangereuse.

39ème minute, enfin un but ! Et, pas n’importe lequel : celui de Mertesaker (sans déconner). L’Allemand, qui n’avait plus foulé les terrains de Premier League depuis 18 mois, il ouvre la voie pour les Gunners. Pour rappel, l’allemand n’avait plus marqué depuis 4 ans. Il a bien choisi son jour BFG ! C’est donc sur un corner de Xhaka que l’allemand met à l’amende Cleverley et 2 défenseurs des Hornets pour s’arracher et marquer de la tête. C’est propre, 1-0.

4 minutes plus tard, Arsenal a l’opportunité de doubler la mise mais ça passe à deux doigts. Après une récupération de Xhaka, le suisse lance Welbeck sur le côté. L’anglais, d’un niveau exécrable depuis le début du match, transmet à Bellerin qui tente une frappe tendue. Le cuir passe à quelques centimètres du poteau de Gomes.

On en reste là pour ce premier acte d’un niveau technique proche de Greewich, le méridien zéro. Pas grand chose d’autre à dire à part qu’Arsenal s’en sort plutôt bien sur ce premier acte.

Arsenal se fait piquer à vif

Première grosse alerte pour les Hornets à la 63ème. Özil, entré à la place de Welbeck qui s’est blessé, percute puis donne un bon ballon dans le dos de la défense à Iwobi. Le nigérian tente une frappe ras de terre décroisée mais Gomes sort bien et stoppe le cuir.

Nouvelle alerte 3 minutes plus tard avec une contre attaque menée par Iwobi qui donne à Özil. Mais, l’allemand se troue complet devant le gardien. Et puis patatra, Bellerin commet l’irréparable à la 70ème. L’espagnol est fautif d’une poussette sur Richardson. Entre nous, la faute est très légère mais bon c’est à l’appréciation de l’arbitre. C’est Deeney qui se charge de transformer le pénalty. 1-1. Dommage…

Depuis le but de l’égalisation, Watford se sent poussé des ailes. Les Hornets poussent et mettent la pression sur les Gunners. La preuve avec la frappe de Doucouré qui passe à quelques centimètres des poteaux de Cech, quelques minutes après le but.

83ème, Arsenal est proche de la correctionnelle, les Hornets font le jeu et sont à deux doigts de prendre l’avantage à la suite d’une frappe de Capoue qui termine sa course sur le poteau. En cette fin de rencontre, ce sont les hommes de Silva qui ont le dessus, on dirait qu’Arsenal est satisfait d’empocher le point du nul. Vraiment insipide…

Pour finir sur une note non pas salée, non pas sucrée mais plutôt avec un gros goût de merde dans la bouche, Arsenal se prend un vieux but. A force de repousser les assauts répétés des Hornets… faut pas s’étonner, idiots-bêtes. Le ballon revient plusieurs fois dans les pieds des hommes de Silva. Au bout d’un moment, ben ça fait mouche, Clerverley marque avec le but grand ouvert… 2-1… Arsenal n’aura pas volé sa défaite, elle est amplement méritée.

Résultat des courses, Arsenal pointe à la 6ème place et Watford passe devant les Gunners et prend la 4ème place… Euh, LOL, c’est pas à nous d’être 4ème ?

L’analyse Watford v Arsenal

Un problème d’envie face à Watford ?

Durant la rencontre, les Gunners ont réellement dominé seulement lors des 15-20 dernières minutes du premier acte. Pour le reste, c’est Watford qui a fait le jeu ou en tout cas qui a montré le plus d’envie sur le terrain.

Côté statistiques, c’est peut-être ça qui est le plus flippant. Ca se joue à pas grand chose entre les deux équipes. Que ce soit sur le plan offensif soit sur le plan défensif, c’est kif-kif bourricot : 9 frappes à 11, 46 à 54% de possession, précisions dans les passes, bref.

Je crois que la stat’ la plus décevante reste celle du pourcentage de passes complétées : 80% (contre 79% pour les Hornets). On peut aussi rajouter le nombre de ballons perdus : 30 (contre 26 pour les Hornets). Ca donne une idée du degré de motivation des joueurs…

Même si Arsenal est légèrement au dessus niveau statistique, c’est tout de même pas folichon. Pas folichon du tout d’avoir des stat’ proches de celles de Watford….Je dis ça, je dis rien.

Stats match Watford v Arsenal (whoscored)

stats match watford v arsenal (whoscored)

Arsenal s’est fait bouffer les ailes

Il suffit de regarder les zones de déplacement des joueurs, il y a quelque chose d’assez flagrant : les Gunners se sont fait manger sur les ailes. D’une part, le milieu de terrain a été régulièrement en difficulté, ce qui a facilité les ouvertures sur les ailes. D’autre part, Bellerin et Kolasinac ont été d’une efficacité moyenne, ce qui a motivé les assauts des Hornets sur les côtés.

Si l’on prend, l’ensemble des joueurs qui ont insisté sur les flancs, sur le côté gauche plus particulièrement, il y a eu plus d’actions et d’échanges entre les joueurs de Watford. Si on se focalise également sur la moitié des joueurs de champs, on remarque que la plupart des interactions entre les joueurs ont été sur le côté gauche.

Zone déplacement flancs Watford (whoscored)

zone déplacement flancs watford (whoscored)

Zone déplacement touches joueurs flancs (whoscored)

zone déplacement touches joueurs flancs (whoscored)

Gros match de Mertesaker, bon retour de Koscielny

Pour finir cette analyse, on va s’attarder sur le match du grand Per. Cela faisait quelques temps qu’il n’avait pas joué en Premier League. Et, pour son match de retour, il s’est bien démerdé l’allemand. En effet, si l’on regarde ses statistiques d’un peu plus près : 1 frappe, 1 but, 79% de passes réussies, 12/14 duels aériens remportés, 1/1 tacle et 2 interceptions. Koscielny a aussi réalisé un match très satisfaisant pour son retour à la compétition. Voici ses stats : 88% de passes réussies, 7/13 duels aériens remportés, 3/3 tacles et 2 interceptions.

La tweetosphère

What do you think?

75 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

notes du match

Watford 2-1 Arsenal, les notes du match

Arsenal subit une nouvelle défaite

Une défaite mais pas une fin du monde, Arsenal n’est pas fini !