post

Mesut Özil : sa carrière à Arsenal bientôt terminée ?

Les chances – que Mesut Özil quitte Arsenal lors de la prochaine période de transferts – sont sérieuses. L’entraîneur de l’équipe semble ne plus vouloir compter sur l’Allemand.

L’époque – où le joueur de 30 ans jouait les premiers rôles chez les Gunners – semble aujourd’hui lointaine. Le départ d’Arsène Wenger – illustre manager du club londonien – n’aura pas été sans conséquence pour l’international allemand. Depuis sa nomination en mai 2018, Unai Emery entretient une relation plus ou moins conflictuelle avec son joueur. Cette première partie de saison aura beaucoup mis en évidence la rupture entre les deux hommes. En effet, l’entraîneur a exclu le milieu de terrain du groupe à 3 reprises depuis le retour aux affaires. Le champion du monde – avec l’Allemagne en 2014 – n’a pas ainsi joué les 3 derniers matches d’Arsenal. À noter que le concerné touche un salaire hebdomadaire de £ 350 000.

« À chaque fois, je pense choisir les meilleurs joueurs pour chaque match, et les éléments les plus aptes à aider l’équipe. Quand j’ai décidé qu’il ne devrait pas faire partie de l’équipe, c’est parce que je pense que d’autres joueurs l’ont mérité plus », s’est justifié Emery en conférence de presse.

Dans la pratique, le technicien espagnol s’est reposé sur les jeunes pour pallier la mise à l’écart de l’ancien meneur du Real Madrid. Aussi, l’émergence de ces Baby-Gunners empêche d’une certaine manière le retour d’Özil dans le groupe. « Cette nouvelle perspective d’Arsenal m’a vraiment impressionné. Özil n’est même pas dans l’équipe maintenant. Je pense que c’est probablement la fin de sa carrière à Arsenal. Vous avez des jeunes qui méritent une opportunité probablement plus que lui pour le moment », a même fait savoir Ray Parlour – joueur d’Arsenal pendant 12 ans – au micro de talkSPORT.

Bukayo Saka fait partie de ces Baby-Gunners qui émergent. Le jeune Anglais s’est imposé dans le couloir gauche du haut de ses 18 ans. Même âge, mais sur le front de l’attaque cette fois, Gabriel Martinelli. Le Brésilien a trouvé le chemin des filets à 4 reprises en 4 apparitions cette saison. L’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain s’appuie dans l’entrejeu sur de jeunes pousses comme Joe Willock (20 ans). Par ailleurs, le technicien préfère Dani Ceballos à l’Allemand au poste de meneur. À noter que l’Espagnol de 23 ans est prêté par le Real Madrid.

Pour l’heure, Mesut Özil ne semble pas manquer aux Gunners. Ces derniers restent sur deux victoires probantes en Europa League et dominent logiquement leur groupe. En Premier League, les hommes d’Emery restent sur 5 matches sans défaite – nul à domicile contre Tottenham et même résultat face à Manchester United. Arsenal pointe aujourd’hui à la troisième place du classement avec seulement un point de retard sur Manchester City – dauphin de Liverpool.

Özil est ainsi plus proche d’un départ qu’un retour au sein du groupe de la formation londonienne. Selon plusieurs sources, l’Allemand pourrait rejoindre un autre club dès janvier. Le board d’Arsenal envisagerait de prêter son joueur avant d’envisager un transfert définitif.

post

Top 3 des meilleures applis de paris sportif pour jouer en ligne

Loin des débats et de toutes les passions physiques que déchaine le sport, ce qui fait sa notoriété et confère à la plupart des disciplines sportives leur qualité de jeu, c’est la possibilité pour les spectateurs et les supporters d’effectuer des paris. La possibilité de gagner de l’argent procure encore plus de sensations. Efficace, le pari sportif est un moyen très sûr de gagner rapidement de l’argent. Et vous savez peut-être déjà que depuis votre smartphone ou derrière votre ordinateur, vous pourrez aussi jouer et tenter votre chance. Mais, face à la multitude d’applis et de site de paris sportif en ligne, choisir le meilleur est un peu compliqué. Trouvez dans cet article le top 3 des meilleures applis de paris sportif pour jouer en ligne.

BWIN

En matière de paris sportifs en ligne, BWIN fait partie des références. Avec son application mobile très facile à utiliser, BWIN permet à tout utilisateur d’effectuer des paris sur des matchs en live. Avec BWIN, pour un seul match, il est disponible une multitude de types de paris. Si vous êtes novice, vous n’avez pas à craindre de vous perdre. BWIN a mis en place un dispositif d’accompagnent des utilisateurs de telle sorte que vous aurez à votre disposition toutes les informations dont vous aurez besoin pour jouer.

Winamax

Pour un parieur, l’avantage dans l’utilisation de Winamax est qu’il lui est mis à disposition les meilleures cotes. Fondée en 2014, Winamax a rapidement gravi les échelons et permet, en plus du service de pari sportif, de recourir à un service TV. Mieux, un parieur qui se lance sur Winamax pour la première fois peut bénéficier d’un remboursement de son premier pari jusqu’à 200 euros. Par ailleurs, vous pourrez vous divertir sur sa plateforme en jouant du poker ou en renforçant vos capacités en paris avec le jeu de l’entraîneur des grilles de paris.

Unibet

Avec Unibet, il est essentiellement possible d’opter soit pour un pari de poker en ligne ou de sport hippique. Son envergure est tellement grande que vous pouvez la retrouverez chez plus de 100 pays différents. Il a été créé en 1997 et à ce jour passe pour un champion des paris en direct. Avec Unibet, la mise minimum est de 10 centimes, et il est possible de faire un dépôt dès 5 euros.

post

Emery entend marquer l’histoire du club

Unai Emery a laissé entendre qu’il souhaitait rester à Arsenal au-delà de son contrat de trois ans. Cependant, l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain reste sceptique quant à cette possibilité. Il estime que les longs règnes en Premier League – dans le genre de Wenger – sont terminés.

L’Espagnol a succédé à Arsène Wenger l’été dernier. Sous sa direction, les Gunners ont terminé à la cinquième place de la Premier League. Emery a effectué quelques confidences au micro de la station de radio espagnole Cadena SER. « Les managers en Angleterre, de plus en plus, vivent prisonniers des résultats », a déclaré l’entraîneur d’Arsenal.

« J’ai signé pour 3 ans, mais il y a des fenêtres qui peuvent être remplies ou non. Au milieu de la saison, je leur ai dit que jusqu’à maintenant j’avais gagné (dans ma carrière), pensant qu’un jour je devrais quitter le club. Ici, c’est le seul endroit où je gagne avec la perspective de poursuivre un projet avec le club. C’est la première fois que cela m’arrive : je me sens respecté et j’ai envie de développer ce projet. En tant qu’entraîneurs, nous travaillons où ils veulent. Nous décidons rarement où aller. J’ai eu la chance de remplacer Arsène Wenger. Il sera impossible de rester ici aussi longtemps, car je pense que les longues périodes (pour les entraîneurs) dans le football ont pris fin. En Angleterre, la figure de manager est très respectée, mais les exigences sont également élevées », a ensuite expliqué Unai Emery.

Ce qu’il faut attendre du mercato estival

Le directeur général du club, Vinai Venkatesham, a présenté les projets des Gunners, alors que ces derniers se préparent pour le prochain mercato estival. Arsenal cherchera à faire des recrutements « efficaces », plutôt que de s’engager dans un transfert. Le club londonien est devenu célèbre pour leur approche frugale du recrutement. De son temps, Arsène Wenger a toujours fait attention aux dépenses du club lors des périodes de transferts.

Unai Emery aimerait sans doute voir les cordons de la bourse se desserrer un peu, mais il doit également travailler avec un budget limité. Rien n’indique que cette stratégie soit assouplie pour cet été. Il faut savoir que Venkatesham recherche pour Arsenal une optimisation du rapport qualité-prix tout en gérant une masse salariale de plus en plus conséquente.

« Nous devons continuer à examiner notre masse salariale. Nous avons, et c’est bien connu, une masse salariale importante, c’est une bonne chose. Cela démontre la puissance financière et le pouvoir financier d’Arsenal, ce qui est important pour notre réussite. Cependant, nous devons nous assurer de dépenser cet argent le plus efficacement possible, et nous consacrons beaucoup de temps à cela. Bien sûr, nous devons faire preuve de discernement et être efficaces dans la fenêtre de transfert. Nous devons recruter d’excellents joueurs, nous assurer que ces derniers peuvent apporter une réelle contribution. Nous devons nous assurer que lorsque nous vendons des joueurs, nous maximisons les fonds que nous pouvons obtenir, car tous les montants récoltés sont simplement réinvestis dans l’équipe », a expliqué le directeur général.

post

Marquer rapidement est la principale amélioration des Gunners

Il a bien entendu des situations plus dramatiques qu’une victoire à domicile contre Southampton non retransmise à la télévision. Toutefois pour Arsenal d’Unai Emery, c’était un tournant important de la saison.

Tandis que toute l’attention portait sur le match nul sans but de Manchester United et Liverpool, Arsenal produisait sa performance la plus intéressante offensivement depuis des mois. Sa victoire 2-0 contre les Saints reposait sur une prestation bien plus convaincante que celles des précédents matches. Cette constatation était sans doute prématurée, mais une qualification pour les quarts de finale de la Ligue Europa, quatre points pris à Tottenham et de Manchester United, et une place dans le top 4 de la Premier League sont venus confirmer la montée en puissance des Gunners.

Quand une équipe connaît un tel déclic, il est naturel de scruter les performances pour trouver les explications de cette amélioration.

Mesut Ozil a débuté les succès à domicile contre Bournemouth et Manchester United, mais était remplaçant face à Southampton et Tottenham. Il en est de même pour Aaron Ramsey. Henrikh Mkhitaryan semble avoir trouvé son rythme, mais les Gunners se sont débrouillés sans lui contre les Red Devils. D’autre part, l’entraîneur a alterné les formations à trois défenseurs et quatre derrière. Alexandre Lacazette alternait les titularisations en pointe avec Pierre-Emerick Aubameyang. Toutefois contre Manchester United et Rennes, les deux attaquants ont commencé ensemble. Lucas Torreira et Granit Xhaka ont tous les deux manqué certains matches.

Lors de ses 7 derniers matches toutes compétitions confondues, les Gunners ont marqué 9 buts pendant les 20 premières minutes – dont 5 en 4 matches de Premier League. Pourtant entre la tête de Shkodran Mustafi à Cardiff City le 2 septembre dernier, et le penalty d’Aubameyang contre les Spurs exactement trois mois plus tard, Arsenal n’avait marqué aucun but dans les 20 premières minutes d’un match de Premier League. Ce fut une série de 9 matches, dont un seul contre un membre du Big Six. Les buts de Mustafi et Aubameyang étaient tous deux des coups de pied arrêtés. Le premier but de la saison d’Arsenal dans le cours du jeu n’est donc pas intervenu avant le premier match d’Aubameyang contre Burnley le 22 décembre dernier.

Néanmoins, il y a une raison pour laquelle les équipes aspirent à commencer les matches en marquant rapidement. Cela a peut-être une importance marginale, mais un ou deux buts d’avance à domicile amènent les supporters à s’impliquer et empêchent ceux-ci de glisser dans un état de torpeur. C’est également un indicateur fort d’une équipe qui ne fait qu’un avec son entraîneur, sans perdre de temps à lutter avec des consignes tactiques ou des problèmes non résolus sur le terrain d’entraînement.

Le poids du premier but est considérable, car celui-ci permet aux équipes de donner le rythme et maîtriser la physionomie du reste de la rencontre. Les buts précoces aident l’équipe d’Emery à développer une plus grande assurance. Cette dernière permet également de prendre le contrôle des matches en marquant rapidement : un cercle vertueux dont les Gunners ont besoin pour atteindre leurs ambitions.

post

Période déterminante, les Gunners ne se sont pas loupés !

On a abordé depuis au début du mois un virage déterminant de la saison. Aucun droit à l’erreur pour les Gunners ! Toujours en course pour une qualification à la prochaine saison de Ligue des Champions, Arsenal s’est aussi qualifié pour les quarts de finale de la Ligue Europa.

Après une prestation décevante sur la pelouse de City en février, on craignait que les Gunners tombent dans une spirale négative. Mais cela ne fut pas le cas. L’équipe londonienne a enchaîné trois victoires consécutives en championnat. Elle a ensuite marqué un nouveau coup d’arrêt lors de la visite des Spurs (1-1) à Wembley. Après avoir rapidement ouvert le score, les hommes d’Unai Emery n’ont pas su tenir le score, pour céder dans la dernière demi-heure. Il y a ensuite eu ce déplacement catastrophique à Rennes, pour les huitièmes de finale aller de la Ligue Europa. Arsenal se retrouve rapidement en infériorité numérique et perd lourdement le match (3-1).

Un tel résultat n’était pas de bon augure avant de recevoir Manchester United – récemment auteur d’une improbable remontada face au PSG en Ligue des Champions.

Des Gunners solides face à Manchester United

Face aux Red Devils, l’équipe londonienne ne partait pas favorite dimanche dernier. Mais c’est bien celle-ci qui prendra rapidement l’avantage grâce à une grosse frappe de Xhaka à la douzième minute. Tout au long de la rencontre, Manchester United pressera et enchaînera les offensives. Toutefois, la défense des Gunners reste solide, grâce notamment à une grosse performance de Leno dans le but. Après l’heure de jeu, Aubameyang tombe dans la surface de réparation des visiteurs suite à un contact. L’arbitre accorde sans hésiter un penalty, l’attaquant gabonais se fait justice (69e). Victoire probante pour Arsenal (2-0).

Ce résultat permet aux Gunners de revenir à un point des Spurs, troisièmes. Toutefois, l’équipe d’Emery ne possède pas une avance confortable sur ses poursuivants. Manchester United n’a que deux longueurs de retard, contre trois pour Chelsea – avec un match en moins pour les Blues.

Remontada à l’Emirates face aux Rennais !

Pour espérer une qualification pour les quarts de finale de la Ligue Europa, Arsenal avait seulement besoin de gagner 2-0. Les Gunners n’auront pas douté longtemps lors du match retour à l’Emirates Stadium jeudi soir. Au bout de seulement un quart d’heure de jeu, le Stade rennais a vu son avance de deux buts s’effondrer. Une excellente entame de match qui aura assommé la formation française. Avant le dernier quart d’heure, Aubameyang confirme un peu plus la qualification d’Arsenal en signant un doublé.

Prochain rendez-vous pour Arsenal, la réception de Newcastle en Premier League. Une rencontre que les hommes d’Unai Emery devraient remporter – à condition de ne pas prendre de haut les Magpies. Ces derniers possèdent un bilan plutôt bon sur leurs quatre dernières rencontres – 3 victoires pour une seule défaite.

D’autre part, les Gunners n’ont pas été épargnés par le tirage des quarts de finale de la Ligue Europa. Ils joueront en effet leur place en demi-finales contre Naples – un adversaire difficile à gérer.

post

5 conseils pour devenir footballeur professionnel.

Le sport, c’est la vie et la santé. Jouer dans une équipe sportive, c’est le plaisir. Devenir footballeur professionnel, c’est le rêve !

Le sport de compétition le plus connu et jouer dans le monde, c’est sans aucun doute le football. Une équipe soudée contre une autre, devant marquer le plus de points possible contre l’équipe adverse, avant la fin du temps imparti. C’est ça le football. Mais depuis sa création, il va sans dire que c’est devenu le plus grand sport de tous les temps. Des équipes du monde entier croisent le fer, ou plutôt le pied, dans un combat de titans pour remporter la victoire et les honneurs.

Mais pour parvenir jusqu’à la Coupe, symbole de gloire dans le cœur des footballeurs et de leurs innombrables supporters, il sera nécessaire de suivre un chemin rigoureux et difficile. Voici alors 5 conseils pour suivre la voie de tes rêves, devenir un joueur de football professionnel.

1 ) T’entraîner dur et quotidiennement

Avant de rejoindre le ballon, le gazon et ton équipe, il te sera indispensable de respecter un programme sportif de haut niveau. Ce n’est pas en courant simplement que l’on devient le(la) meilleur(e). C’est en s’entraînant quotidiennement que tu atteindras les sommets.

S’entraîner seul est souvent difficile, ainsi que trouver des partenaires. Commencer à s’entraîner dans un club de sport pour travailler les muscles, le cardio, est un bon moyen de débuter. De plus, un club de sport est la meilleure façon de se faire des contacts, des amis, et peut-être même une équipe sportive.  

2 ) Respecter une hygiène de vie

Un entraînement sportif n’en est pas un si tu ne respectes pas les besoins de ton corps.

Un esprit sain dans un corps sain.

En effet, si tu vas courir 15 km pour aller dévorer un Big Mac derrière, ça ne conviendra pas. C’est le meilleur moyen de ruiner tous tes efforts. Il est donc impératif de suivre un programme nutritionnel adapté et diversifié, pour répondre à tous les besoins que ton corps demandera.

Ah, tu es sur un entraînement, et tu n’as pas pris le temps de te faire un repas sain et équilibré. Heureusement, tu as apporté une boisson de protéines Whey Gold Standard, convenant à tout sportif de haut niveau. Des protéines, des acides aminés ramifiés et des glutamines. Tout ce qu’il te faut pour garder la pêche.

3 ) Une détermination sans faille

L’entraînement d’un footballeur professionnel, lorsque l’on débute, peut rapidement devenir difficile, décourageant et épuisant. Alors on tend à prendre un jour de repos, puis on recommence. Et à nouveau repos, et ce, de plus en plus souvent, jusqu’à perdre toute motivation.

Pourtant, il est essentiel de ne pas perdre son objectif de vue ! Tu veux devenir footballeur professionnel ? Accroche-toi, ne lâches rien, continues d’avancer, même si tu dois faire des sacrifices. Ta détermination est un point essentiel, c’est sans doute le plus important dans ta démarche pour atteindre une équipe de pros.

4 ) Sois à l’écoute.

Que ce soit de ton entraîneur, de tes coéquipiers, ou de ton entourage. Ne reste pas sourd à leurs conseils et leurs craintes dans tes choix. La majorité des footballeurs professionnels ont cette qualité, car sans cela, il est impossible d’avancer. Le foot est un sport d’équipe, mais l’équipe ne s’arrête pas à ceux qui courent ensemble avec un ballon.

5 ) Ne pas négliger les formations

C’est un point souvent oublié. Beaucoup s’imaginent être repérés par un agent lors d’un match entre deux rues en ville. La réalité, c’est que pour pouvoir intégrer une équipe de professionnels, il est nécessaire d’être formé. Renseigne toi sur les centres de formations professionnelles.

post

Retour à l’entraînement, de nouvelles recrues annoncées !

Unai Emery a dirigé jeudi sa première séance d’entraînement avec les Gunners. Ivan Gazidis était l’invité-surprise de cette session. Le directeur général d’Arsenal a annoncé que le club accueillerait de nouveaux joueurs au cours des prochaines semaines.

Arsenal lancera sa campagne de pré-saison le 14 juillet prochain. La formation londonienne se déplacera sur la pelouse de Boreham Wood, équipe de la cinquième division anglaise. La campagne continuera ensuite avec l’International Champions Cup. Les Gunners retrouveront dans le tournoi l’Atlético Madrid, le PSG ainsi que les rivaux de Chelsea. La pré-saison prendra fin en Suède dans un match amical contre Séville. Le groupe d’Unai Emery a ainsi repris le chemin de l’entraînement en raison de ce programme assez chargé. À noter qu’il s’agissait de la première session du nouveau manager du club.

Alexandre Lacazette, Pierre Emerick-Aubameyang et Henrikh Mkhitaryan étaient présents au centre d’entraînement à London Colney. Les trois joueurs offensifs donnaient l’impression d’être déjà affutés. Les nouvelles recrues Sokratis Papastathopoulos et Bernd Leno ont également pu s’acclimater à leur nouvel environnement. Ce qui n’est pas le cas de Stephan Lichtsteiner. Le Suisse profite encore de ses vacances après sa participation à la Coupe du Monde en Russie.

Ivan Gazidis : « Plus de signatures à venir »

Le directeur général du club a ainsi été aperçu à London Colney pour cette première d’Unai Emery. Gazidis est allé à la rencontre des joueurs. Le dirigeant a été photographié en train de saluer Jeff Reine-Adelaide et Aaron Ramsey. Lors de son passage à un point de presse, le directeur général du club n’a pas manqué d’annoncer de prochaines signatures.

Avec le départ d’Arsène Wenger, le club londonien a également opéré des changements majeurs au niveau de la cellule de recrutement. Les opérations sont désormais dirigées par l’Allemand Sven Mislintat. Un choix qui fera sans doute que les Gunners recruteront beaucoup en Allemagne. En témoignent les signatures de Leno et Papastathopoulos. Par ailleurs, le nouveau responsable du recrutement aura à ses côtés Huss Fahmy et Raul Sanllehi en provenance de Barcelone. Bien entendu, Gazidis n’a pas manqué de mentionner le rôle déterminant d’Emery dans le recrutement. « Nous avons vraiment un effort collectif maintenant, en termes de comment nous identifions les joueurs et ensuite comment nous prenons notre intérêt et, bien sûr, Unai est une partie énorme de cela aussi », a expliqué le dirigeant. « Unai a été au cœur de ce processus en termes de ce dont nous avons besoin dans l’équipe, nous avons signé deux nouveaux joueurs jusqu’à présent cet été et il y en aura d’autres à venir », a ensuite conclu Gazidis dans le tabloïde anglais Daily Express.

Emery doit renforcer son milieu de terrain pour la prochaine saison. Cela en raison des départs de Cazorla et Wilshere. Selon plusieurs sources, le technicien envisagerait de faire venir à Londres le milieu de Séville, Ever Banega. Le Portugais André Gomes (Barcelone) et le Français Steven Nzonzi (Séville) seraient également dans le viseur des Gunners.