in , ,

Arsenal v Bayern Munich, full attack, rien à foutre de se faire baiser

Match retour du clash Arsenal v Bayern Munich en ligue des Champions, après la volée du match aller, je vois pas d’autre solution que d’attaquer, presser, quitte à s’en prendre 3, autant que l’on montre un beau visage, mon onze de départ.

Je ne vais pas chier dans le bocal, nos chances de qualifications pour le prochain tour de la Ligue des Champions sont minces, très minces. Le fait que les gunners doivent inscrire 4 buts à domicile sans en prendre un est tout simplement, IMPOSSIBLE, sauf un miracle auquel je ne crois pas trop. C’est simple je me base sur les résultats du Bayern ces dernières années et il faut remonter à Janvier 2015 pour les voir perdre 4-1 contre le Wolfsbourg et en 2011 pour voir une défaite en Super Coupe contre le Borussia Dortmund sur le score de 4-2.

Alors pourquoi se faire chier à essayer de sauver les meubles, le choix on ne l’a pas, soit on presse et on attaque, soit on se chie dessus et on connait la suite, des milieux de terrain amorphes, des attaquants muets et une défense passoire.


Donc pas de chichi, ma team est ultra offensive et je ne pars pas sur du 4-2-3-1 qui nous démontre à quel point notre milieu de terrain peut être un réel désastre quand les Xhaka, Coquelin & co sont dans une forme olympienne mais un 4-2-2-2 qui couvrira réellement nos faiblesses tout en laissant de réelles possibilités niveau attaque et contra attaque.

Donc voici mon onze de départ

Ospina (Cech commence à me gonfler également et de toute façon Ospina est titulaire en LDC)

Bellerin – Mustafi – Koscielny – Gibbs, Si mustafi ne part pas en vrille à marquer comme un pupille, on pourrait avoir nos chances de pas trop manger, je choisis Gibbs à la place de Monreal, l’anglais est certainement plus rapide, et quand on voit les lacune défensive de Monreal en ce moment, on peut pas dire qu’il fera pire.

Xhaka-Chamberlain, Xhaka ne bouge pas et ne passe pas ligne avec Chambo en support qui lui arrive à monter balle aux pieds et n’a pas peur de courir pour revenir défendre

Welbeck- Perez, les deux joueurs galopent après le ballon et on le coffre pour le faire pendant au moins 80 minutes, de plus ce sont deux joueurs techniques qui pourraient surprendre les latéraux z’allemands

Sanchez – Giroud, putain mais quand allons nous voir la paire jouer au même niveau, un attaquant de soutien et un attaquant complet, bordel, c’est pas du savoir c’est de la logique.

Arsenal V Bayern, onze de départ

Le tout avec une grosse pression sur le Bayern, les étouffer le plus possible et EVITER ce putain de marquage de zone quand on fait face à une équipe où un joueur lancé peut bouffer la moitié de l’équipe.


De toutes façons, quoi, on veut sauver l’honneur? gagner 1-0, 2-1 à domicile? non, on joue le tout pour le tout, après un 5-1 là bas et les résultats tout laids en Premier League dernièrement, que pourrait il y avoir de pire, se faire baiser par des lièvres? c’est fait, avant que les Allemands arrivent

#COYG

What do you think?

75 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

joueur emmanuel éboué

Emmanuel Éboué: j’ai été trahi par les fans d’Arsenal

Arsenal 1 – 5 Bayern Munich – Gilbert Montagné et tsatsiki – les notes