in , , , ,

Arsenal 3 – 1 Cologne – Arsenal se réveille en seconde période

Maj, moments forts du match ajoutés

Arsenal s’impose sur le score de 3 à 1 face au FC Cologne dans le cadre de la 1ère journée d’Europa League #missuchampionsleague. Et, ce ne fut pas une partie de jambes en l’air. Les Gunners en ont bavé, surtout en première période où ils étaient menés. Heureusement, après quelques réglages de la part du manager, Arsenal égalise puis s’impose sans réellement forcé.

Infos / Stats of Ze Game

Arsenal - Cologne stats

Arsenal - Cologne stats (whoscored)

Arsenal - Cologne - stats frappes

Arsenal - Cologne - stats frappes (whoscored)

Arsenal - Cologne - stats passes

Arsenal - Cologne - stats frappes (whoscored)

Le résumé

Arsenal sous l’eau de Cologne

Ben on commence fort puisque qu’on prend un but à la 9ème. A la suite d’un énorme égarement défensif, Opsina est obligé de sortir, limite à l’arrache. Le colombien dégage comme il peut mais se troue sur sa relance. Le cuir atterrit dans les pieds d’un adversaire qui donne à Cordoba. Ce dernier profite de la sortie de son compatriote pour marquer d’une trentaine de mètres… 0-1 pour Cologne.

Cette première période se résume de manière assez simpliste : Arsenal fait de la possession inutile, se fait piquer le ballon puis contrer face à la lanterne rouge de la Bundesliga. Voilà voilà…

Pendant que les allemands hurlent comme des gorets dans une étable qui attendent leurs grains pour se goinfrer, les débats du premier acte se terminent entre Arsenal et Cologne – l’autre pays du Podolski.

Arsenal sort la tête de l’eau de Cologne

3 min 40 sec après le début de ce second acte, c’est Kolasinac, rentré à la mi-temps, qui s’illustre en égalisant. Après un corner pas très bien tiré par Alexis, Walcott récupère le cuir percute côté gauche puis centre. Le ballon est contré par un défenseur, le latéral des Gunners frappe de volée et but. 1-1.

Première alerte pour les hommes de Peter Stöger à la 59ème. C’est le jeune Maitland-Niles qui s’illustre, pourtant très moyen depuis le début de la rencontre. Il réalise un double une-deux avec Walcott puis Kolasinac et se retrouve en face à face avec le portier. Mais Horn s’interpose.

Alexis délivre les siens quelques minutes plus tard (67ème). Le chilien se la joue en solitaire sur son côté, percute, enrhume deux joueurs adverses puis nous gratifie d’une somptueuse frappe décroisée ultra bien placée. 2-1. Superbe. Alexis’back… untill 2018, lol. Il s’illustre 2 minutes plus tard sur une nouvelle percée. Mais, le chilien dévisse complètement sa frappe et croque son occasion.

On note à la 68ème, l’entrée de Jack Wilshere en lieu et place d’Iwobi. Grand plaisir de voir le p’tit bonhomme refouler les terrains sous les couleurs d’Arsenal. On rêve tous le voir évoluer au plus haut niveau sans arrêt de longue durée.

Bellerin termine le boulot à la 82ème. Walcott récupère le cuir après un bonne combianison collective ; Horn s’interpose mais Bellerin est bien et n’a plus qu’a poussé le cuir au fond des filets.

L’addition aurait pu être plus salée pour les hommes Stöger mais les Gunners n’ont pas fait preuve de réalisme. Résultat des courses, Arsenal s’impose sur le score de 3-1 et prend la tête du classement.

L’analyse

Arsenal prend l’eau avec son 3-4-3

C’est ce que nous expliquions plus haut, en première mi-temps, avec un 3-4-3, les Gunners n’ont pas réussi à contenir les contre-attaques de leurs adversaires du soir. L’équipe mise en place par tonton était d’une part, trop inexpérimentée et d’autre part, trop chamboulée pour que cela puisse fonctionner. Faut pas s’étonner quand vous faites jouer Iwobi en milieu défensif d’avoir chaud aux fesses.

Tonton procède aux nécessaires changements

La seconde période s’est avérée plus satisfaisante puisqu’Arsenal a rattrapé son retard puis s’est imposé. Pour cela, tonton a opéré quelques changements. Il sort Holding pour Kolasinac et revient apparemment vers un 4-3-3. Cela fonctionne mieux, les joueurs se trouvent plus facilement et cela fluidifie la transmission du cuir. L’égalisation a permis de galvaniser les troupes et de faire craquer Cologne. Alexis a continué le travail de sape en marquant le second pion, Bellerine peaufine les stats de l’équipe en plantant le 3ème.

Tops 3 Arsenal – Cologne

Bellerin : 1 frappe, 1 but, 2 chances créées, 92% passes réussies, 2/2 dribbles, 3/3 duels aériens, 4 interceptions.

Kolasinac : 1 frappe, 1 but, 87% passes réussies, 1 tacle (en 45 minutes).

Alexis : 3 frappes, 1 but, 2 reins cassés, 82% passes réussies, 2/3 dribbles.

What do you think?

76 points
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

2 Pings & Trackbacks

  1. Pingback:

  2. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Premier League, Europa League, Cup, un calendrier bien chargé

Sanchez et des chiffres

Arsenal et l’Europe en chiffres, de quoi être fier