Özil et Sanchez arsenal fc

Arsène Wenger demande à ses deux superstars de penser au football avant de penser à leur compte en banque.

Cette semaine j’annonçais ce que demandent Mesut Özil mais aussi Alexis Sanchez en terme de salaire pour rester au club.

Les 2 joueurs sont d’accord sur un point, ils veulent une augmentation leur offrant £250 000 par semaine et Wenger s’était amusé à demander si quelqu’un connaissait une bonne banque.

L’entraîneur est revenu sur le sujet en demandant à ses joueurs de penser avant tout au football et aux résultats qu’aux sommes qu’ils recevront sur le compte en banque.

Wenger est conscient que l’évolution du football fait que les joueurs gagnent de plus en plus au détriment des réelles valeurs footballistiques.

Pour lui, ce ne sont pas les joueurs qui sont à blâmer, ni personne d’autre d’ailleurs mais que les choses ont bien changé ces 20 dernières années.

Il explique qu’il s’est toujours battu pour que les joueurs reçoivent le meilleur salaire possible mais qu’a côté de cela, le club doit garder ses valeurs et que celui-ci doit payer ce qu’il peut payer et espère que ses joueurs comprendront le message.

Il revient également sur la longévité des contrats et les négociations précoces que cela implique. Il explique que de nos jours, un joueur qui signe un contrat de 4 ans, se voit commencer les négociations après 2 ans, tout cela afin d’éviter les inflations.

Il mets un point ferme sur le fait qu’un joueur ne devrai pas demander de renégocier son contrat avant étant donné les circonstances. Lui même n’ayant jamais demandé une réévaluation de ses contrats avant les dates prévues et estime qu’à partir du moment où vous signer c’est que vous êtes d’accord avec le principe de celui-ci, chose à laquelle je lui donne raison sauf cas exceptionnel.

Sanchez et Özil ne sont pas en mode réévaluation mais bien en approche d’une fin de contrat et ne rentre donc pas dans cette spirale de renégociations mais bien de renouvellement.