post

Après le départ de Wenger, Arsenal accumule les défaites

En ses périodes d’adieu du manager Arsène Wenger, les mauvaises nouvelles se succèdent pour les Gunners. Sur le terrain, les défaites s’accumulent. Depuis début 2018, Arsenal a perdu tous les matchs joués en déplacements. Pourtant, les performances de l’entraineur français à la tête des « invincibles » n’ont jamais été remises en question jusqu’alors, vu les réussites tant nationales qu’internationales.

Arsenal 2018, une saison qui s’annonce médiocre

Si les derniers moments de l’Arsenal avec le manager français Arsène Wenger sont vécus avec d’émotions, il n’en est pas moins pour les matchs qui se sont déroulés depuis l’annonce officielle de son départ. À part, le match du dimanche 6 mai qui s’est soldé par un score de  5 à 0 contre Burnley, les Gunners n’ont pas manqué de décevoir publics et supporters avec 7 défaites, 15 buts encaissés et seulement 6 buts inscrits. Il faut savoir qu’ils n’ont plus encaissé tant de buts en une seule saison depuis 34 ans. En effet, le dimanche 29 avril, l’équipe s’est inclinée face au Manchester United (2 – 0). Vient par la suite la défaite contre l’Atlético de Madrid lors du match retour de la Ligue Europa du jeudi 3 mai qui s’est soldé par un score 1 – 0. Le record de la médiocrité de la saison s’est renforcé avec le déclin d’Arsenal face à Leicester (3 – 1) à la fin de la 31e journée du championnat d’Angleterre. Côté classement en Premier League, les Gunners sont actuellement à la 6e place que championnat en comptant 10 points de retard sur le cinquième du classement, la Chelsea.

Wenger, un départ chaotique

Bien qu’ayant été ambitieux de faire de l’Arsenal le champion de Premier League, Wengeraprès l’annonce de son départ, assiste à des défaites successives de son équipe. Eh oui, la réalité ne tend pas à la réalisation de ce souhait. Les résultats en championnat ne plaident pas du tout pour le manager sortant. En fait, les Gunners ne s’étaient jamais inclinés de cette manière depuis bien des années. Leur défaite à Leicester n’a fait que compléter la liste de leurs échecs et symbolise le déclin de cette équipe. Il s’agit même de la première défaite de Wenger contre Leicester en 23 rencontres. Certainement, les derniers voyages du manager français se sont annoncés beaucoup plus compliqués qu’il ne l’a prévu. Les temps sont durs, l’instabilité est palpable et les tensions se ressentent au travers des matchs. Wenger d’avoir déclaré à la presse lors d’une conférence que le secret de sa réussite est d’avoir maîtrisé ses sentiments durant ses 22 années à la tête de l’équipe. Quid de cette déclaration face à cette succession de défaites qui clôture son aventure londonienne ! Ce dernier semble se conclure d’une manière désastreuse et s’apparenterait à un calvaire.

Toujours est-il qu’il lui restera un dernier déplacement à Huddersfield programmé ce dimanche 13 mai à 16h, une dernière occasion pour faire revivre les vibrants matchs à succès faisant la réputation des « Invincibles » et ainsi sauver l’honneur, tant de l’équipe que de l’entraineur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.