in ,

Arsenal 2 – 0 WBA – Lacazette fait péter son doublé !

Lacazette Arsenal V WBA (reteurs)

Par #Thom  & #Xam

Bonjour bonsoir les Gooners,

Arsenal s’impose face à WBA sur le score de 2 à 0 hier soir dans le cadre de la 6ème journée de Premier League. Grâce à cette victoire, sur un doublé de Lacazette, Arsenal remonte à la 7ème place au classement. Ce succès n’a pas été simple à conquérir, il a fallu que les hommes de Wenger se sortent les doigts du rectum car la première période a été difficile.

Infos / Stats of Ze Game

infographic_fr_405202_match-facts_770

Côté compo, toujours pas d’association LAO (Lacazette, Alexis, Özil). Bizarrement, on retrouve El Neny aux cotés de Xhaka, Ramsey prenant la place d’Ozil excentré sur un coté derrière Lacazette. C’est un peu particulier comme compo… mais on a un peu l’habitude depuis le début de la saison. Avec tonton, on sait jamais.

Le saviez-vous ?
  • Arsenal n’avait plus gagné 10 matchs consécutifs à domicile toutes compétitions confondues depuis 2009.
  • Lacazette est devenu le premier joueur a a voir marqué dans chacun de ses 3 premiers matchs à domicile et ce depuis Brian Marwood en 1988. 😎 
  • Gareth Barry est devenu le joueur le plus capé de l’histoire de la Premier League avec 633 rencontres dans les gambas devant le monstre Ryan Giggs et ses 632 matchs.
  • Malgré une taille bien inférieur aux Baggies, les canonniers ont gagné 75% des duels aériens lors des 30 premières minutes.
  • Lacazette a converti le 100ème pénalty pour Arsenal en Premier League… logique 🙂 seulement Liverpool (112) et Chelsea (107) ont fait “mieux”.
  • Tony Pullis n’a toujours pas réussi à gagner le moindre match contre Arsenal, soit 11 matchs (10 en BPL et 1 en FA Cup). 😂
  • Super Nachos Monreal a fait le “Not in my House” de Dikembe Mutombo pour empêcher WBA d’égaliser. ❤️
  • Alexis Sanchez se joint à notre ancien captain Gilberto Silva comme centurion de la zone sud américaine pour Arsenal.
  • Merci à l’homme en noir qui a oublié deux pénos… un de chaque côté.
  • Gareth Barry a commencé le 2 mai 1998 soit 1 jour avant que les Gunners remportent leur premier titre sous l’ère Wenger.

Le résumé

Arsenal prend l’avantage mais souffre face à WBA

Dans les premières minutes, la rencontre fût plutôt calme. Les deux équipes se regardaient, faisaient tourner le cuir puis, première très grosse alerte, Barry percute puis transmet à Rodriguez. L’ailier, dans la surface, mystifie le pauvre Mustafi qui en profite en plus pour le faucher bien grassement. L’espagnol, fauché, se redresse vite et frappe au but. Cech réussit à toucher le ballon du bout des doigts et le dévie sur le poteau. Robson-Kanu qui avait pourtant bien suivi l’action tir en première intention vers le but vide, mais rate le cadre. Si Rodriguez était resté couché, L’arbitre aurait sifflé pénalty pour sûr (7ème).

Ça tourne, ça joue mais les Canonniers ont du mal à se sortir du pressing de WBA. Les Gunners tentent leur chance sur coup franc après une faute sur Elneny aux abords de la surface. Alexis le tire mais la gardien à la parade dévie le ballon sur la transversal. Lacazette qui avait bien suivi la trajectoire ajuste Foster à bout portant de la tête, 1-0 (20ème).

Quelques minutes plus tard, après une contre attaque de WBA qui a foutu tous nos défenseurs en panique, Rodriguez hérite du cuir dans la surface, tente une tête qui met à la rue Cech. Le cuir était à deux doigts de rentrer si ce n’était pour un superbe sauvetage sur la ligne de Nacho Monreal (37e min).

Arsenal se fait peur une dernière fois. Juste avant la mi-temps, sur un corner dégagé par Mustafi, les Baggies reprennent le cuir. Krychowiak lance Gibbs sur le coté droit qui centre en première intention vers rodriguez qui est un poil trop court pour la pousser au fond. Barry tente de la remettre vers le but de la tête mais Cech pousse le ballon en corner. La mi-temps tombait à point nommé.

Arsenal domine WBA en second période

Les affaires reprennent à l’Emirates Stadium. Alors qu’en première période, malgré le score, c’était WBA qui dictait sa loi. Là, c’est Arsenal qui prend le dessus. Ramsey s’illustre notamment après une bonne combinaison avec Lacazette et Bellerin. Mais, ce dernier n’arrive pas à reprendre le cuir (49ème).

Les Gunners enchaînent les actions intéressantes mais n’arrivent pas à concrétiser. Lacazette tente sa chance quelques minutes plus tard mais n’arrive pas à cadrer sa frappe (51ème). Le français s’essaiera à nouveau sur une frappe en pivot, contrée par Gibbs (53ème).

Il faut attendre l’heure de jeu pour que les Canonniers trouvent enfin les chemins des filets menant au second but. C’est sur un pénalty provoqué par Ramsey à la suite d’une charge de Nyom dans la surface que Lacazette convertira ce 100e pénalty marqué par Arsenal. Doublé du français. 2-0 (68ème).

Le français eut encore une autre occasion (71ème) mais fût remplacé par Giroud en fin de rencontre (puisque Wenger a attendu la 80ème pour faire des changements). Les Canonniers se sont alors fait de plus en plus insistant sur les cages de Foster, avec notamment deux grosses occasions, l’une à la 85e quand Giroud, dos au but remet à Elneny dans la course qui envoi le ballon sur Vénus, et l’autre en contre attaque un peu plus tard quand Ramsey butait sur le gardien après une belle passe de Giroud dans la profondeur pour la Gallois, qui aurait pu (qui aurait dû) repasser à Giroud au centre. Mais bon, le 100e but du Français attendra encore.

Le score en restera là. Clean sheet. Très bonne opération des hommes d’Arsène Wenger qui se faufilent à la 7ème place et voient enfin la première partie du classement ! Les Canonniers en ont bavé en première période mais se sont bien rattrapés en seconde.

La tweetosphère



What do you think?

75 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

erreur d' arbitrage en faveur d'arsenal

Arsenal – WBA, une histoire d’arbitrage pas correct

BATE Borisov v Arsenal FC : garder le cap