Arsenal 4-3 Leicester – Arsenal s’impose et brise la malédiction

553
skysports-olivier-giroud-arsenal-leicester

Par #Thom  & #Xam

Bonjour bonsoir les Gooners,

Arsenal brise enfin la malédiction du premier match de la saison. Les hommes de Wenger s’imposent 4 à 3 face à Leicester City aux termes d’un match complètement dinguo dinguo. 7 buts lors de cette rencontre d’ouverture de la saison 2017-2018 de Premier League. Que peut-on rêver de mieux ? Perso, j’aurai préféré que l’on s’impose 4-0 que 4-3. Il faut dire que les Gunners gagnent cette rencontre aux forceps. Ils en ont bavé les londoniens face aux hommes de Shakespear.

Le saviez-vous ?
  • Alexandre Lacazette a marqué son premier but sur son premier match, premier tir cadré et dans la 1ère minute de jeu.
  • Danny Welbeck aime bien Leicester et reste sur 2 buts en 3 matchs à domicile. Des buts importants.
  • Première fois en 129 ans d’histoire que l’élite anglaise débute sa saison un vendredi soir.
  • Déjà 3 buts concédés sur des centres aériens cette saison… contre deux sur le dernier exercice.
  • C’est le 7è joueur d’Arsenal à marquer pour ses débuts en Premier League, le dernier c’était Vermaelen en 2009. Premier attaquant depuis Adebayor (2006). Et le plus rapide en 94 secondes.
  • Arsenal n’a jamais perdu un match le vendredi soir (8V – 1N) et Leicester a toujours perdu ce jour là (1N – 4D).
  • Aaron Ramsey est en feu… 6 derniers matchs : 2 passes D et 3 buts.
  • Arsenal devient la seconde équipe à dépasser la barre des 1700 buts en Premier League (Man United est à 1856).
  • Granit Xhaka 2017-18 a déjà fait autant de passes D que le Granit 2016-17.
  • 160 secondes séparent les buts de Lacazette et de Okazaki.
  • Olivier Giroud est à demi-centurion (50 buts) à l’Emirates Stadium.
  • Les Gunners restaient sur une victoire en matchs d’ouverture sur les 7 dernières campagnes (1V – N3 – D3).

Les faits du match Arsenal V Leicester

Leicester fait déjouer Arsenal

1m45, c’est le temps qu’il faut à Lacazette pour marquer son premier but en Premier League. Le cuir passe par Welbeck, Özil, Xhaka. Le suisse transmet un bon ballon vers Bellerin. L’espagnol donne à Elneny qui envoi un amour de centre en direction de Lacazette. Le français s’applique de la tête et ajuste Schmeichel.

Quelques minutes plus tard, 3 exactement, Leicester égalise. Après le but marqué par le français, les Gunners se reposent déjà sur leurs lauriers et payent cash la boulette. Albrighton, au corner, envoi un centre qui met Cech aux fraises. Maguire arrive à reprendre le cuir pour le donner à Okazaki. Le japonais ajuste Cech. 1-1.

Et puis, but de Vardy à la 29ème. Xhaka relance bien bien dans l’axe de manière bien bien pourrie. Cela permet à Albrighton de récupérer, percuter et donner un bon centre à Vardy. Cech sort mal et l’anglais ajuste le portier londonien. 1-2 pour les Foxes… bordel !

Fait de jeu marquant à la 41ème, Dean ne siffle pas une main dans la surface des Foxes. Welbeck centre du côté gauche mais le cuir est repoussé de la main par un défenseur de Leicester. Ce bon vieux Dean croit bon de ne pas siffler…

Welbeck remet ensuite les Canonniers dans le match en égalisant à la dernière seconde de la mi-temps. Le cuir est transmis à Lacazette qui tente de frapper, le cuir est contré par un défenseur, Kolasinac récupère et donne à Welbeck qui ajuste le portier de Leicester. C’est moche comme but, on s’en fou, on revient au score.

Giroud offre la victoire aux Canonniers

Reprise difficile pour les Canonniers. Après avoir subit deux assauts, les hommes de Wenger encaissent un 3ème but à la 56ème. Corner pour les Foxes, Marhez envoi un bon centre à Vardy, seul au premier poteau, se charge d’ajuster Cech d’une têtre croisée… Monreal, Holding, tous à la rue…

Il faut attendre la 82ème minute pour voir les Canonniers recoller enfin au score. Özil est au corner. L’allemand centre, le cuir est repoussé. Xhaka récupère le ballon et le donne sur le côté droit de la surface. Ramsey oriente son contrôle, mystifie le défenseur adverse et frappe. 3-3.

Mais, les hommes de Wenger ne voulait pas en rester là. Après avoir mis une grosse pression dans la moitié de terrain de Leicester, les Canonniers obtiennent un corner. Xhaka se charge de le tirer. Le cuir arrive sur Giroud, qui est tiré par le maillot par son vis à vis. Que nenni, the supersub s’arrache et envoi une tête juste sous la barre de Schmeichel. 4-3 pour Arsenal !

Le score en restera là, victoire des Canonniers aux forceps. Certes, l’important ce sont les 3 points mais si l’on regarde le fond de jeu, il y a encore du boulot, beaucoup de boulot.

L’analyse du match Arsenal V Leicester

Avec 3 buts encaissés, on ne peut pas dire qu’Arsenal a réalisé une énorme performance. Certes, les hommes de tonton ont marqué 4 buts et on gagné cette rencontre. Mais est-ce bien suffisant pour ce réjouir ? Je ne crois pas si l’on regarde de plus près certains chiffres de la rencontre.

Alors, oui, les Canonniers ont dominé, notamment en termes de nombre de frappes, du nombre de passes, mais au delà de ça, il n’y a pas non plus un énorme écart entre les deux équipes. Surtout après le match que nous avons vu. Les Gunners ont été pris à la gorge à cause du nombre trop important de ballons perdus, d’erreurs individuelles grossières ou encore d’errements défensifs incompréhensibles.

Le jeu des Gunners manque encore de fluidité. Même si les londoniens montent à 85% de passes complétées, il y a eu beaucoup de déchets dans le jeu des Gunners et des déchets qui auraient pû couter cher, très cher. Entre les relances défensives hasardeuses, les passes qui tombent directement dans les pieds des adversaires alors qu’il n’y a quasi plus personne dans sa moitié de terrain, ça fait beaucoup tout de même.

Le top 3 des joueurs d’Arsenal

Si nous avions 3 joueurs à prendre dans le top de la soirée, je me positionnerai sur Lacazette et/ou Giroud, Xhaka et Oxlade-Chamberlain. Ouais, bon là, j’en ai quatre…

Xhaka : effectivement, il a perdu un ballon qui nous a coûté un but mais il a réalisé deux passes décisives. Il prend de plus en plus ses marques mais on sent bien le potentiel du jeune suisse. 4 frappes, 2 passes décisives, 82% de passes réussies, 5 chances créées.

Lacazette : le français ouvre son compteur but en PL dès la 1ère minute. C’est pas beau ça ? De plus, il réalise une bonne performance face aux Foxes. 3 frappes, 90% de passes réussies, 3 chances créées, 3/4 tacles.

Giroud : il rentre à la 67ème et marque le but de la victoire à la 85ème #jeanmichelsupersub #precision #whatelse. 1 frappe – 1 but, 88% de passes réussies, 1 chance créée, 3 duels aériens remportés, et tout ça en moins de 30 minutes. « Ah mais en fait, il est bon Giroud !? ». Ben oui ducon…

Oxlade-Chamberlain : certes, il est encore un peu trop foufoufou. Mais bon sang, qu’est ce qu’il est bon ce gamin ! Le mec a couru partout, a tenté plusieurs frappes, a percuté le long de son couloir. Il a été le joueur le plus incisif sur le terrain ce soir côté Arsenal. 6 frappes, 78% de passes réussies, 2 chances créées, 8/9 dribbles réussis, 3 duels aérien remportés, 3 tacles, 3 dégagements et 3 interceptions. Voilà, manque plus que le but.